04 93 18 33 60

Autohypnose et hypnothérapie : gestion de la douleur et des émotions – Niveau 2 : approfondissement

«Notre travail est d’aider les malades à contourner la souffrance, à s’en protéger ou à y faire obstacle»

Aujourd’hui, l’hypnose thérapeutique a prouvé scientifiquement son efficacité.

L’hypnose thérapeutique permet une meilleur prise en charge de la douleur et des émotions du patient en soin.

Objectifs

  • Permettre aux participants d’acquérir les outils de base de l’autohypnose et de s’initier à la compréhension de la pratique de l’hypno thérapie.
  • Leur donner les moyens d’apporter une aide psychologique efficace aux personnes en difficulté psychologique, somatique ou sociale.
  • Favoriser la possibilité pour le praticien d’aider le malade à mieux gérer le stress de sa maladie, de ses traitements, ou de son hospitalisation.
  • Approfondir l’apprentissage et mettre en pratique différentes techniques hypnotiques

Méthodes pédagogiques

  • Exposé présentiel
  • Échange avec les participants
  • Ateliers pratiques – exercices – mises en situations
  • Support de cours internet ou papier à la demande

Analyse des pratiques – évaluations et bilan

  • QCM à remplir par le stagiaire avant et après la formation
  • Appréciations et recommandations par l’intervenant
  • Outils permettant d’évaluer l’impact de la formation sur les pratiques de soins des stagiaires au quotidien
  • Bilan synthèse de la formation

En savoir plus

Programme DPC
Durée : 2 jours – 14 heures
Public : Médecins et sages-femmes
Paramédicaux qui exercent au sein d’une équipe pluri professionnelle comportant un médecin et/ou une sage femme.
Prérequis : Pour les médecins et les sages-femmes, cette formation doit s’inscrire dans un projet de formation visant à soulager la douleur des patients ou à une meilleure prise en charge de leurs émotions dans le cadre du protocole de soins.
Pour les paramédicaux, cette formation doit s’inscrire dans le cadre d’un projet d’exercice pluriprofessionnel comportant un médecin une sage femme ou un chirurgien dentiste, et permettant aux thérapeutes de l’équipe de soins de participer à une meilleure prise en charge de la douleur et des émotions des patients à l’occasion des protocoles de soins.