04 93 18 33 60

Hypnoanalgésie – Séminaire

La prise en charge de la douleur représente avant tout la prise en charge de personnes douloureuses, chacune avec son histoire, sa culture et sa singularité ; qu’elles soient jeunes, âgées, polyhandicapées, présentant des troubles psychiques ou des fonctions supérieures.

La douleur se montre mais de façon parfois très particulière notamment lorsque le patient présente des troubles mentaux ou neurologiques. Nous devons partir d’éléments fondamentaux spécifiques à l’homme douloureux pour ensuite cheminer sur des dimensions plus particulières de la douleur en fonction des troubles neurologiques et/ou psychiques.

Repérer la douleur puis l’évaluer et la réévaluer demande un travail d’équipe et d’utiliser les bons outils ; ceux-ci devant parfois être adaptés à chaque personne. L’homme n’est pas seulement un corps et une psyché : il vit aussi des multiples relations aux autres et aux choses qui l’entourent. Ces incessantes relations alentours influencent la personne et le vécu de sa douleur. La prise en charge de la douleur doit s’appuyer sur l’élément essentiel de la nature humaine, le langage : une algologie narrative. Lors de la pratique de soins douloureux apprendre à détourner l’attention de la personne permet de soigner sans douleur : une hypno analgésie.

Tout en apportant des éléments théoriques et pratiques fondamentaux – qu’est-ce que la douleur ? Qu’est-ce qu’un être humain douloureux, notamment âgé ou polyhandicapé ? Quels sont les moyens humains et  techniques en présence ? – nous proposons simultanément une formation à la pratique de l’hypnose dans le cadre d’une formation à la prise en charge de la personne douloureuse.

Cette formation en binôme, médecin et infirmier et aide-soignant, a pour objectif, non pas seulement de parler de la qualité de la prise en charge apportée par l’interdisciplinarité au chevet du souffrant, mais de transmettre une façon de faire et une façon d’être, notamment en utilisant l’hypnose, et de la mettre en œuvre ensemble lors de soins douloureux.

 

L’article L-1110-5 du code de la santé publique souligne que

«…toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager la douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et  traitée…»

La loi du 4 mars 2002, relative aux droits des malades inscrit désormais le       soulagement de la douleur comme un droit fondamental.

 

Objectifs

  • Rappeler ce que représente la douleur : définitions, physiopathologie, différents types de douleur.
  • Initiation à la pratique de l’hypnose et simultanément à son utilisation dans la prise en charge de la douleur.
  • Associer une façon d’être à une façon de faire pour mieux prendre en charge les personnes malades et douloureuses : soigner sans douleur.
  • Élaboration de procédures associant la mise en œuvre de thérapeutiques antalgiques associées à l’accompagnement du malade en hypnose.
  • Repérer et accueillir les difficultés dans lesquelles se trouve la personne douloureuse et trouver la meilleure façon d’évaluer la douleur.
  • Offrir une véritable disponibilité d’accueil et d’écoute à la narration pour une reconnaissance mutuelle et réciproque.

Méthodes pédagogiques

  • Exposé présentiel
  • Apports théoriques et pédagogie participative
  • Étude de cas cliniques
  • Échange et réflexion avec les participants
  • Ateliers pratiques – exercices – mises en situations
  • Support de cours internet ou papier à la demande

Analyse des pratiques – évaluations et bilan

  • Outils permettant d’évaluer les connaissances et les pratiques de soins.
  • Outils permettant d’évaluer l’impact de la formation sur les pratiques.
  • Évaluation de la formation
  • Bilan synthèse de la formation

En savoir plus

Durée : 7 journées – 49 heures
Public : Médecins et sages-femmes
Paramédicaux qui exercent au sein d’une équipe pluri professionnelle comportant un médecin et/ou une sage femme.
Prérequis : Pour les médecins et les sages-femmes, cette formation doit s’inscrire dans un projet de formation visant à soulager la douleur des patients ou à une meilleure prise en charge de leurs émotions dans le cadre du protocole de soins.
Pour les paramédicaux, cette formation doit s’inscrire dans le cadre d’un projet d’exercice pluriprofessionnel comportant un médecin une sage femme ou un chirurgien dentiste, et permettant aux thérapeutes de l’équipe de soins de participer à une meilleure prise en charge de la douleur et des émotions des patients à l’occasion des protocoles de soins.