04 93 18 33 60

Pratiques sédatives en soins palliatifs : confrontation à la réalité. 2e édition

En fin de vie, le recours à la sédation est parfois nécessaire pour obtenir un soulagement du patient. Dans tous les cas, il s’agit de rechercher, par des moyens médicamenteux, une diminution de la vigilance pouvant aller jusqu’à la perte de conscience (coma provoqué), dans le but de diminuer ou de faire disparaître la perception d’une situation vécue comme insupportable par le patient, alors que tous les autres moyens disponibles et adaptés à cette situation ont pu lui être proposés et/ou mis en œuvre sans permettre le soulagement escompté. Lors de ce colloque seront évoquées les diverses pratiques sédatives selon les situations rencontrées, et également leur modalité de mise en œuvre notamment en ce qui concerne la sédation profonde continue maintenue jusqu’au décès et l’accompagnement lorsque l’agonie se prolonge.

Dans tous les cas la sédation est une pratique de dernier recours, lorsque toutes les tentatives de soulager le patient ont échouées. Cela nous oblige à interroger nos pratiques dans le soulagement des symptômes réfractaires et nous aborderons en exemple la question de la douleur physique et psychique.

Par ailleurs, nous tenterons d’explorer les enjeux relationnels liés à cette pratique en termes de sens et de croyances.

Le Comité scientifique

Informations pédagogiques

Objectifs pédagogiques

Ce programme a pour objectif de former à la sédation en soins palliatifs les professionnels de santé en :

  • améliorant les connaissances des professionnels dans ce domaine (définition de la sédation au sein de la démarche palliative, modalités de mise en œuvre selon les recommandations de bonne pratique et cadre législatif),
  • développant leur capacité à appréhender une décision de sédation et sa mise en œuvre dans les services de soins ou à domicile (processus décisionnel dans le cadre d’une procédure collégiale, prise en compte des soins de confort et de l’accompagnement des patients et de leurs proches),
  • favorisant les questionnements éthiques au sein d’échanges pluridisciplinaires.
  • Offrir un lieu de rencontre interdisciplinaire et améliorer le parcours de soin du patient
  • Favoriser la coopération des partenaires et le décloisonnement ville-hôpital au sein du territoire

Méthodes pédagogiques

  • Formation présentielle
  • Échange avec les participants, table ronde
  • Supports de cours numériques

Evaluations et bilan

  • Outils permettant d’évaluer les connaissances et les pratiques de soins
  • Outils permettant d’évaluer l’impact de la formation sur les pratiques de soins des stagiaires au quotidien
  • Évaluation de la formation
  • Bilan de synthèse et recommandations

En savoir plus

Congrès DPC
Durée : 1 jours – 7 heures
Public : Tous les professionnels de santé médicaux et paramédicaux , sanitaires et sociaux qui exercent une activité de soins palliatifs et qui sont éligibles au DPC.

Programme du congrès

Session 1 : Programme de la matinée

Session 2 : Programme de l'après-midi

08h30 – Accueil des participants

08h50 – Allocution d’ouverture

09h00 – La sédation comme réponse à la souffrance: qu’en dit le philosophe?

09h30 – Les sédations en soins palliatifs: de l’intention à la mise en pratique technique

10h00 – Une douleur qui devient rebelle n’est pas encore une douleur réfractaire

10h30 – Pause café

11h00 – Dimensions de l’accompagnement chez le patient demandeur de sédation profonde continue maintenue jusqu’au décès

11h30 – Place spécifique de l’Aide-soignante auprès du patient demandeur de sédation profonde continue maintenue jusqu’au décès

12h00 – Comment gérer auprès des familles et des soignants les suites d’une sédation profonde continue maintenue jusqu’au décès

12h30 – Déjeuner libre

14h00 – 15h30 : Table ronde : Exposition d’un cas clinique commenté »

  • En Centre de lutte contre le Cancer
  • En EHPAD
  • En USP
  • 15h30 – Pause café

    16h00 – La dignité en fin de vie

    16h30 – Questions – Réponses avec les participants

    17h30 – Fin du congrès