04 93 18 33 60

Prise en charge de la personne douloureuse – Nouvelle méthode : Algologie narrative

Malgré la prévalence de la douleur chez les personnes malades, force est de constater encore aujourd’hui, que la prise en charge de la douleur est trop souvent insuffisante et ceci, en dépit d’un développement de l’enseignement à ce sujet.

Nous pensons, et notre pratique quotidienne au chevet des patients gravement malades, notamment en soins palliatifs nous le montre, que des éléments fondamentaux dans la relation à autrui, lors de la rencontre d’une personne douloureuse, sont peu pris en compte. C’est dommage car ces éléments, associés aux connaissances scientifiques et pharmacologiques actuelles, permettent une prise en charge mieux adaptée et plus efficiente.

De nouvelles méthodes, de nouvelles façons d’être, de nouvelles façons de faire, permettent de mieux tenir sa place de professionnel face à une personne douloureuse, situation toujours tendue et difficile.

En effet, alors que chacun se regarde, se parle, s’écoute et s’éprouve, la plainte de la douleur dénonce un mal-être et revendique une aide. Comment alors s’adapter à la personne devenue douloureuse, discerner ce qui se dévoile et associer une façon d’être qui permettra aux traitements de devenir plus pertinents et plus efficaces ?

Après cette formation, votre approche de la personne douloureuse ne sera plus la même et chacun pourra en bénéficier.

 

Objectifs pédagogiques

  • Rappeler ce que représente la douleur : définitions, physiopathologie, différents types de douleur, neuroplasticité.
  • Repérer et accueillir les difficultés dans lesquelles se trouve la personne douloureuse et trouver la meilleure façon d’évaluer la douleur
  • Discerner ce qui se montre et comprendre les enjeux qui émergent entre la personne douloureuse et le professionnel de santé.
  • Offrir une véritable disponibilité d’accueil et d’écoute à la narration pour une reconnaissance mutuelle et réciproque.
  • Connaitre les différents traitements antalgiques et leurs modalités d’utilisation, dont celles de la morphine, pour un traitement plus pertinent et plus efficient.

Méthodes pédagogiques

  • Exposé présentiel
  • Échange avec les participants pour ancrer les notions abordées dans sa propre pratique
  • Ateliers pratiques – exercices – mises en situations
  • Support de cours internet ou papier à la demande

En savoir plus

Durée : 2 jours / 14 h
Public : Tous les professionnels de santé
Prérequis : Aucun
Formateur : Médecin généraliste et docteur en philosophie, praticien hospitalier chef de service de soins palliatifs